Alexandra Cantin

Vivre avec les diagnostics d'un enfant

Ce sujet me touche beaucoup. Je suis maintenant capable d’en parler sans avoir de boule dans le ventre parce que ça fait plus de 10 ans que je suis dans le monde des diagnostics chez mes enfants. Dix ans à continuellement vivre des annonces, des peines, des peurs, de l’angoisse, mais dix ans à vivre beaucoup de beau grâce à ces diagnostics. Je te fais un petit résumé de mon histoire en très très accéléré.

-Lorsque j’ai eu mon premier enfant il y a maintenant 10.5 ans, je n’avais aucune idée à quel point la maternité serait le plus gros défi de ma vie. Je savais que cela n’allait pas être facile tous les jours, mais j’étais loin de me douter à quel point! Me voici à quelques jours de le découvrir!

Mon premier a eu un diagnostic d’allergie à la protéine bovine à 7 mois. Nous savions qu’il était allergique depuis ses 6 semaines, mais le test est venu le confirmer plus tard. Ce fut le premier diagnostic de notre famille. Puis, à deux ans, nous savions que quelque chose était différent chez lui. Il ne parlait pratiquement pas. Nous avons eu un diagnostic de dysphasie (maintenant appelé trouble développemental du langage) et de dyspraxie verbale (maintenant appelé trouble du développement des sons de la parole) lorsqu’il a eu 5 ans juste avant son entrée à la maternelle. Un an plus tard, il faisait sa première crise d’épilepsie et recevait un diagnostic d’épilepsie. Par la suite, tout a déboulé ; diagnostic de syndrome de Gilles de la Tourette, hospitalisation en pédopsychiatrie et finalement diagnostic de trouble du spectre de l’autisme.

Il venait alors tout juste de revenir de son hospitalisation qui aura duré quatre semaines. Ce furent les semaines les plus difficiles de ma vie, mais aussi celles qui auront fait le plus de différences pour la suite des choses

Au travers tout cela, j’ai accouché trois autres fois! Ma deuxième a eu un diagnostic de convulsions fébriles atypiques (je t’en parlerai un jour… mais rapidement, elle a déjà fait une crise de plus d’une heure qui a mené à un arrêt respiratoire et un séjour de 48 heures intubée aux soins intensifs) qui plus tard est devenu un diagnostic d’épilepsie comme son grand frère. Elle a aussi beaucoup d’anxiété et une immaturité émotionnelle (le tout diagnostiqué après des mois de suivis et d’évaluation pour chercher à l’aider). Mon troisième a fait son petit bonheur de chemin au travers toutes les péripéties familiales sans jamais que nous suspections une quelconque particularité (mais ne t’en fais pas pour lui : il ne s’en laisse pas imposer pour autant!). Finalement, ma quatrième n’a pas encore de diagnostic, mais est suivie en déficience langagière au centre de réadaptation de notre ville pour un très probable trouble des sons de la parole (nous aurons le diagnostic officiel d’ici septembre; il ne reste seulement qu'à connaître le degré d’atteinte).

Alors voilà pour ma petite histoire… Donc, tu comprends pourquoi je te dis que je ne me doutais pas une seconde de ce qui m’attendait en devenant maman! Chaque diagnostic arrive comme un coup de poing directement au cœur. Chaque diagnostic fait que tu te remets en question. Chaque diagnostic apporte son lot de stress et d’anxiété. Chaque diagnostic teinte le futur d’un nuage gris. Mais malgré tout cela, chaque diagnostic t’apprend à t’ouvrir encore plus grand à la différence et à l’autre. Et malheureusement, il faut le vivre pour le comprendre pleinement. 

Je suis convaincue que ma vision de la vie est complètement différente grâce à ces différents coups de poing au cœur! Je suis convaincue que sans toutes ces épreuves, je ne serais pas la personne que je suis aujourd’hui.

Malgré toutes les larmes versées, malgré toutes mes peurs profondes, je remercie la vie d’avoir mis sur ma route des enfants aussi merveilleux dans toutes leurs couleurs.

Je remercie la vie parce que sans cela, je ne serais pas aussi ouverte à l’autre et surtout, je n’aurais pas aussi bien appris à me connaître. Je suis convaincue que grâce à mes enfants, je suis continuellement poussée à devenir une meilleure personne. Je suis certaine que grâce aux diagnostics de mes enfants, je suis plus en vie que jamais. Mes priorités comme maman ont énormément changé et mes attentes face à l’avenir aussi. Je veux seulement une chose : que tout mon petit monde soit heureux!

Est-ce que tu vis avec le diagnostic d’un enfant? Qu’est-ce que ça apporte dans ta vie?

Maman de quatre enfants nés entre 2010 et 2016, passionnée de l’enfance, de voyages et de bonne bouffe, j’aime partager mon expérience avec les autres. J’adore échanger sur mille et un sujets et surtout j’adore apprendre. Je suis enseignante au primaire de formation, mais comme j’ai eu beaucoup d’enfants en peu de temps, nous avons fait le choix familial que je sois maman à la maison. Cela ne m’empêche pas de toujours avoir le nez dans une multitude de projets qui me poussent toujours à me dépasser et à m’améliorer. Je suis la maman derrière la page Facebook 4 en 5 et la page Instagram Maman4en5. Merci de me laisser vous faire découvrir mon univers ! 

Articles précédents

Vivre avec les diagnostics d'un enfant

Apr 02, 2021 Alexandra Cantin

Fête à saveur écolo

Apr 01, 2021 Alexandra Cantin

T'aimes-tu pour vrai?

Mar 10, 2021 Chantal Thisdale