Chantal Thisdale

T’aimes-tu pour vrai?

S’il est un sujet à la mode en ce moment c’est bien le self-love. Une panoplie de personnalités prône ce sentiment des plus nobles que nous devons ressentir à notre propre endroit. Les perceptions concernant celui-ci sont tout aussi variées qu’il y a de personnes à qui demander. J'ose aujourd'hui me dévoiler pour te partager ma vision. 

Au fil des années, j’ai essayé de m’aimer ou, au moins, à m’apprécier comme humaine imparfaite que je suis. Pour ce faire, j’ai senti un besoin très puissant de prouver ma valeur, aux autres, mais principalement à moi-même. J’ai eu l’appel de la famille vraiment très jeune. La famille était pour moi la parfaite expression de l’amour. On se trouve un amoureux, on s’aime; nous sommes donc quelqu’un qui est digne de recevoir de l’amour. Ensuite, on fait des enfants et là, c’est l’amour fou (Ok, dans mon cas, je n’ai pas respecté l’ordre, mais au fond quelle importance? J’avais un petit humain à aimer. C’est bien ce qui compte le plus, non?) On prend soin de nos bébés qui sont entièrement dépendants de nous. Nous allons au-devant de leurs besoins, et chaque moment de bien-être qu’ils ressentent, chaque sourire, chaque progrès aussi infime soit-il nous rendent heureuses. Nous sommes débordantes d’amour et pourtant… Nous sommes malgré tout très dure envers nous-même bien souvent. C’est que nous aurions pu en faire un peu plus, ou encore, sûrement que nous aurions pu faire un peu mieux. N’est-ce pas qu’on peut toujours faire mieux? Cette croyance est si profondément ancrée en nous, qu’il ne nous viendrait jamais à l’esprit de la remettre en question. Surtout que ça nous permet de prouver notre valeur aux autres, ce qui nourrit notre estime personnelle. Vraiment?

J’ai adhéré à ces croyances la majorité de ma vie et on peut dire que j’ai donné de l’amour dans ma vie en grande quantité. J’ai un amoureux que j’aime profondément, je suis aussi la maman de 9 enfants, et j'ai une petite fille. Comme si ce n’était pas suffisant, j’ai choisi de travailler comme éducatrice et intervenante à l’enfance. J’ai toujours fait ce qu’il fallait pour favoriser le développement et l’épanouissement d’une multitude d’humains, petits ou grands. Ça m’a permis de conserver la croyance que je dois démontrer que je suis digne d’être aimée. Sans même m’en rendre compte, je perpétuais ce pattern.

Jusqu’à ce que je sois si malade que je ne puisse plus prendre soin de personne, même pas de moi-même. J’ai dû apprendre à laisser mon amoureux prendre soin de moi. (Ce qu’il a fait avec beaucoup d’amour et de générosité) Quelle honte pour moi! Je n’étais plus rien. Parce que dans mon codage de base, on se souvient, l’amour ça se mérite et le mérite, ça se prouve chaque jour en démontrant sa valeur aux autres. J’ai été malade plusieurs mois. Cela m'a laissé d'importantes séquelles. J’ai dû réapprendre à parler, marcher, lire, cuisiner, etc. Je me suis sentie comme un gros poids mort au début et c’était très lourd à porter, croyez-moi. J’essayais tellement fort de me rétablir pour mériter, de nouveaux,  l’amour des autres. Puis, un jour, j’ai compris. Grâce à la présence de mon amoureux, à son amour indéfectible et à sa confiance en moi, j’ai compris que l’on peut être aimé sans RIEN faire pour le mériter. J’ai compris que l’on peut être aimé pour qui l’on est, point. C’est exactement à ce moment-là que le chemin vers l’amour de moi-même s’est ouvert devant moi. J’ai l’immense chance d’avoir un compagnon de vie qui m’a montré la voie. Je suis consciente que tout le monde n’a pas un ange gardien comme le mien à ses côtés pour lui indiquer le chemin, et c’est justement pour cette raison que j’ai ressentie l’appel de partager ma perception de l’amour de soi. Savais-tu que c'est la base de tout amour? Si l’on ne peut donner uniquement ce que l’on a en soi, imagines alors l’importance de cultiver l’amour de soi afin que, par nos actions, nous enseignions aux autres le chemin de l’amour de soi véritable. 

-Lorsque l’on commence à manifester de l'amour pour soi, il se passe quelque chose de magique. C’est comme si nous donnions la permission à notre entourage d’en faire autant. Pouvez-vous imaginer la puissance que l’amour de soi véritable peut dégager en ce monde? J’ai des frissons rien que d’y penser.

Moi lors de ma séance photo avec la belle Maryline Tremblay Photographe

Le jour où je me suis aimé pour vrai…

Je n’ai plus eu besoin d’aller m’acheter des vêtements sous le prétexte que je le mérite donc bien. Je m’achète des vêtements parce j’en ai envie ou j’en ai besoin ou les deux tout simplement.

Je n’ai plus eu besoin de partir en week-end de retraite parce que j’avais donc besoin de recharger mes batteries. Je pars en week-end de retraite parce que j’en ai envie, parce que ça me fait du bien, parce que ça nourrit mon inspiration, parce que j’ai appris à respecter mon corps et mon énergie.

Le jour où je me suis aimée pour vrai, je n’ai plus ressenti de culpabilité pour ces quelques jours dans mon cycle féminin, où je me sens fatiguée et que j’ai juste le goût de prendre un bain, de me crémer de la tête au pied et de regarder une série kitch en pyjama sur le sofa. Je le fais et c’est tout.

Le jour où je me suis aimée pour vrai, j’ai accepté d’être ma propre meilleure amie et conséquemment, je me suis acceptée exactement comme je suis avec la conviction que je n’ai besoin de rien faire pour avoir de la valeur. Je suis simplement un être de valeur comme tous les autres humains qui m’entourent. Je suis bienveillante envers moi-même et je m’offre exactement ce dont j’ai besoin au moment où j’en ai besoin de la même façon que je conseillerais de le faire à ma meilleure amie.

Vous saviez que l’on peut même s’offrir des câlins à soi-même? La seule personne responsable de ton bonheur c’est toi, et je t’en conjure, ne laisse jamais ce pouvoir entres les mains de quelqu’un d’autre. L’humain est vraiment bien fait. Sache que tu as toutes les ressources nécessaires en toi pour être heureuse et t’aimer sincèrement. Et ce, même si tu ne le vois pas encore. « Trust the process ». 

Si je t’ouvre mon cœur de cette façon aujourd’hui c’est que l’appel de transmettre mon message est si fort qu’il s’est transformé en mission. J’ai commencé par te partager mes moyens de prendre soin de moi avec mes produits de soin corporels naturels que j’aime d’amour et qui sont de merveilleux outils pour m’aider à prendre soin de moi dans le respect de mes valeurs. Ma mission a grandi à mesure que mon amour de moi-même grandissait aussi. Maintenant, je te tends la main pour t’inviter à faire de même et vivre une vie où l’amour est présent à tout moment. T'inquiète, c'est comme n'importe quoi, ça s'apprend. 

Peu importe la façon, je t’invite à cultiver le self-love, le vrai, un petit peu plus chaque jour, pour te donner la chance de t’épanouir et de fleurir. Parce que même sans rien faire, et pour aucune raison spéciale, sache que tu mérites tout l’amour du monde et que par cette seule prise de conscience,  ta vie sera complètement transformée.

tous droits réservés

crédit photo: Maryline Tremblay Photographe

Femme guidée par le cœur en constante quête de bien-être et de bonheur pour moi-même et ma famille. Amoureuse d'un homme merveilleux, Maman de 9 enfants, et Mamie d'une petite princesse, j'agis aussi comme Présidente au sein de mon entreprise PÜRA biocosmetique. J'adore connecter avec les gens c'est pourquoi on me verra travailler en collaboration avec d'autres fantastiques entrepreneures plus souvent qu'à mon tour. L'humain et son bien-être est ma passion. Je suis aussi une experte en câlins, j'ai besoin chaque jour d'en donner et d'en recevoir pour me sentir vraiment bien. Vous pouvez me suivre sur les pages Facebook PÜRA biocosmétique et püra-mika et les pages instagram pura_biocosmetique, et pura.mika. Je me sens hautement privilégiée d'avoir la chance de vous partager mes idées, mes projets et réflexions du moment.. Merci infiniment!

Merci de nous partager tes impressions!

Articles précédents

Mon sac à rêve

Mon sac à rêve

Aug 04, 2021Collaboratrice PÜRA biocosmétique
Comment aider mon enfant vers sa grande entrée à l’école ?

Comment aider mon enfant vers sa grande entrée à l’école ?

Jun 30, 2021Collaboratrice PÜRA biocosmétique
Pour notre corps aussi, c'est l'été!

Pour notre corps aussi, c'est l'été!

Jun 19, 2021Alexandra Cantin