Alexandra Cantin

Repas anti-gaspi

Dans ma quête d’avoir un plus petit impact sur la pollution de notre belle planète, je me suis penchée sur le gaspillage alimentaire. Il est certain que plus on gaspille de nourriture, plus on doit en acheter pour combler nos besoins. Dans une famille de six, le gaspillage alimentaire était un assez gros dossier. En effet, mon conjoint aime autant cuisiner que moi et parfois, on achetait trop de nourriture juste au cas où on aurait aimé faire une recette inventée ou parce que l’article était en spéciale à l’épicerie.

-S’il finit à la poubelle, le spécial te revient quand même plus cher que de ne pas l’avoir acheté au final hein ?!

J’ai donc commencé à être beaucoup plus méthodique dans ma façon de consommer la nourriture. Tout d’abord, j’ai commencé à faire des menus pour la semaine complète. Je fais donc un menu sur sept jours et j’essaie de m’en tenir à ce dernier (je t’avoue que parfois on saute un repas pour commander du resto… mais on s’arrange pour que ce repas soit repris le plus tôt possible pour ne rien perdre). Je commence toujours ma planification hebdomadaire en vérifiant ce qu’il reste dans le frigo et le garde-manger. Ensuite, je choisis des recettes en conséquence et je bâtis ma liste d’épicerie selon les articles manquants. Rendue à l’épicerie, j’essaie vraiment de m’en tenir à la liste pour être certaine de ne rien avoir en trop.

-Bien entendu, si je vois un article qui se conserve longtemps qui est en spécial je vais l’ajouter au panier (allo la pâte de tomate et les légumineuses en conserve entre autres !).

Malgré toute cette planification, il arrive que j’aie des surplus. Surtout au niveau des petits restes de protéines (tofu, seitan, légumineuses, tempeh, etc.) et des petits bouts de légumes (poivrons déjà coupés, brocolis déjà cuits, carottes un peu ramollies, etc.). Lorsque je constate que j’ai une bonne quantité de ces petits restes, je planifie un repas touski (pour « tout ce qu’il reste » !). Je t’explique ce que ça signifie pour moi !

Ici, j’avais utilisé un sac de nouilles udon qui trainait dans le garde-manger ainsi qu’un reste de boulettes de burger de tofu que j’avais coupé en petits cubes. Comme nous avons très souvent du maïs surgelé au congélateur, c’est toujours une belle option pour ajouter de la couleur si jamais on manque de légumes frais!

Tout d’abord, tu dois prendre un glucide. Tu peux utiliser le reste de riz cuits, un fond de boite de macaroni, les spaghettis que tu avais préparés pour une armée (n’essaie pas de me dire le contraire ; on fait toujours trop de spaghettis !), etc. Ensuite, tu choisis ta protéine : reste de tofu, boite de légumineuse, si tu n’es pas végé ça peut être un reste de viande, etc. Après, tu sélectionnes les légumes qui sont les plus moches dans ton frigo, ceux qui sont sur le bord de ne plus être utilisables (si ton légume commence à être un peu poilu, tu peux couper la partie poilue et utiliser la partie saine !). Finalement, tu choisis comment tu aimerais assaisonner tout cela !

Voici un petit résumé de la recette :

- Glucide au choix (pâte, riz, couscous, orzo, etc.)
- Protéine au choix (tofu, seitan, tempeh, légumineuse, viande, etc.)
- Légumes que tu as sous la main
- Assaisonnement (sauce soya, cari, bouillon de légumes, sirop d’érable, etc.
L’important c’est que tu aimes le résultat final !)

Un petit reste de croquettes de tofu qui sera bonifié par un peu de tofu brouillé, avec un reste de pâtes fraîches bonifiées par un fond de boite de macaroni et un poivron un peu mou! Voilà une belle base vide frigo/garde-manger pour une recette touski!

La marche à suivre :

-1. Dans une grande poêle, un grand chaudron ou un wok, faire chauffer un peu d’huile et y faire revenir les légumes.
2. Ajouter la protéine pour la faire un peu griller et réchauffer.
3. Ajouter le glucide pour le réchauffer (bien entendu si tu as pris le fond de la boite de macaronis, tu dois les faire cuire avant !)
4. Ajouter tes assaisonnements favoris.

Et voilà ! Pour ma part, mon mélange d’assaisonnements favoris est le suivant : un peu de sauce soya, une goutte (parfois plus !) de sirop d’érable, du sambal oelek et un peu de poivre. Amuse-toi de semaine en semaine à changer tes mélanges pour faire différent ! Tout le monde dans la maison est heureux de manger un repas unique et c’est tellement rapide à préparer ! Bon vide frigo !

Maman de quatre enfants nés entre 2010 et 2016, passionnée de l’enfance, de voyages et de bonne bouffe, j’aime partager mon expérience avec les autres. J’adore échanger sur mille et un sujets et surtout j’adore apprendre. Je suis enseignante au primaire de formation, mais comme j’ai eu beaucoup d’enfants en peu de temps, nous avons fait le choix familial que je sois maman à la maison. Cela ne m’empêche pas de toujours avoir le nez dans une multitude de projets qui me poussent toujours à me dépasser et à m’améliorer. Je suis la maman derrière la page Facebook 4 en 5 et la page Instagram Maman4en5. Merci de me laisser vous faire découvrir mon univers ! 

Articles précédents

Vivre avec les diagnostics d'un enfant

Vivre avec les diagnostics d'un enfant

Apr 02, 2021Alexandra Cantin
Fête à saveur écolo

Fête à saveur écolo

Apr 01, 2021Alexandra Cantin
T'aimes-tu pour vrai?

T'aimes-tu pour vrai?

Mar 10, 2021Chantal Thisdale